Revalorisation des actes de kinésithérapie et reconnaissance de la profession, mon intervention auprès du Ministre de la Santé

C’est une profession qui n’a pas vraiment l’habitude de faire grève et de se mobiliser. Mais depuis plusieurs semaines, le malaise grandit chez les kinés de France.

En cause, une rémunération des actes qui n’a pas augmenté depuis dix ans. Les syndicats de la profession étaient depuis la fin de l’année dernière en négociation avec l’assurance maladie, tout comme d’autres professions paramédicales ou les médecins généralistes, tous libéraux. Mais la CNAM (caisse nationale de l’assurance maladie) n’a proposé le 20 janvier qu’une légère hausse, jugée trop faible par les kinés.

Alertée par cette profession, j’ai donc interpellé le Ministre de la Santé et de la Prévention sur leurs revendications. Je vous invite à prendre connaissance de ma question écrite en cliquant sur le document ci-dessous.

 

Nos derniers articles