Proposition de loi sur le « bien vieillir » : mon amendement adopté

Les professionnels du grand âge attendent depuis de nombreuses années que le gouvernement s’engage et investisse massivement pour répondre aux défis du vieillissement de la population.

Le maintien à domicile dans de bonnes conditions doit représenter un facteur de prévention indispensable pour le « bien vieillir ».

Une proposition de loi visant à mettre en place une politique préventive accessible à tous pour anticiper les problèmes liés à la perte d’autonomie due au vieillissement, et permettre ainsi aux Français de vivre plus longtemps et en meilleure santé, a donc été débattue à l’Assemblée Nationale.

A cette occasion, j’ai déposé plusieurs amendements sur le développement de l’offre de soins et d’accompagnement à domicile, dont un qui a été adopté en commission des affaires sociales, proposant une évaluation de l’adéquation entre les formations des professionnels de l’aide à domicile et les besoins des personnes accompagnées.

Il est en effet urgent de renforcer les moyens financiers, humains et techniques de ce secteur d’activité pour rendre plus attractifs les métiers du « prendre soin ».

Nos derniers articles