Poursuite des travaux de la Commission Indépendante sur l’Inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants (CIIVISE) : ma lettre à la Secrétaire d’État à l’enfance.

Chaque année 160.000 enfants sont victimes de violences sexuelles, dont une majorité est commise dans le cadre familial. Il s’agit d’une estimation basse de la réalité.

La création de la CIIVISE a été annoncée le 23 janvier 2021 par le Président de la République.

Installée le 11 mars 2021, par le Secrétaire d’État chargé de la famille et de la protection de l’enfance pour une durée de deux ans, elle a pour mission de formuler des recommandations pour mieux prévenir les violences sexuelles, mieux protéger les enfants victimes et lutter contre l’impunité des agresseurs. La fin de ses travaux est prévue pour le mois de novembre prochain.

En ma qualité de Présidente du groupe d’études sur les violences intrafamiliales, je ne peux que souhaiter la poursuite de la mission de cette commission. En effet, aujourd’hui, il me semble impensable de fermer cet espace de discussion, de reconnaissance, d’émancipation, d’estime de soi.

C’est ainsi que j’ai écrit à la Secrétaire d’État à l’enfance pour lui faire part de la nécessité de repousser la date de fin d’exercice de cette commission et d’en renouveler les missions.

Vous trouverez la copie de cette lettre en cliquant sur le lien ci-dessous.

 

Nos derniers articles