La France doit enfin prendre la mesure des souffrances subies par les harkis et les indemniser à hauteur de celles-ci

Ce matin, j’ai attiré l’attention de Jean-Marie Bockel, Président de la Commission nationale d’indemnisation des Harkis, sur les 37 jours de grève de la faim entamée par trois enfants de Harkis.

Comme eux, je dénonce la faiblesse des dédommagements qui leur sont accordés au titre de la réparation des préjudices subis même si les efforts de la France en ce sens sont certains.

Leur engagement sans condition pour la France, le préjudice moral causé par l’exil, par les conditions de vie indignes dans lesquelles ils ont vécu, par les graves atteintes à leurs droits fondamentaux demandent une reconnaissance forte.

L’honneur de la France commande une indemnisation à la hauteur de leur sacrifice.

Retrouvez mon intervention en Commission Défense en cliquant sur la vidéo ci-dessous :

 

Nos derniers articles