Assemblée générale de l’Association « Agir pour la paix avec les Chrétiens d’Orient » présidée par François Fillon

« Agir pour la Paix avec les Chrétiens d’Orient » est une association (Loi 1901) créée et présidée par François Fillon, ancien Premier Ministre, engagé depuis des années en faveur de la cause des Chrétiens et des minorités culturelles et religieuses d’Orient.

J’ai assisté le 7 novembre 2023 à l’Assemblée Générale de cette association dont je suis membre. A cette occasion, j’ai pu, en tant que vice-présidente du groupe d’amitié France-Arménie à l’Assemblée nationale, m’exprimer sur la situation dramatique que subit actuellement la région du Haut Karabakh.

Voici mon intervention :

« L’Arménie est une « église nation » selon la formule de l’historien Jean-Pierre Mahé. Premier pays à avoir adopté le christianisme, l’Arménie a connu tant de troubles, un génocide en trois étapes dont la plus connue est celle de 1915.

Depuis la fin de la guerre des 44 jours en 2020 entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, le cessez-le-feu mis en place sous la médiation de la Russie n’a cessé d’être violé par les Azéris aidés dans leur funeste ambition par la Turquie.

En septembre de l’année dernière une offensive de soldats azéris a touché un village en plein cœur du territoire pourtant souverain de l’Arménie. Dès cette période, je me suis mobilisée au sein de mon groupe parlementaire et de l’assemblée pour que la voix des arméniens soit entendue. Le couloir de Latchine reliant l’Arménie au Haut Karabagh a ensuite fait l’objet d’un blocus immonde de plus de 9 mois privant les 120 000 habitants arméniens de cette terre de tout l’essentiel. Affamés et affaiblis ils ont dû admettre leur reddition le 20 septembre denier après deux jours d’offensive militaires azérie

Aujourd’hui ce sont 100 000 arméniens qui ont dû quitter leur terre, leur maison, leur vie pour se réfugier en Arménie. Et le silence de la communauté européenne sans doute empêtrée dans ses achats de gaz à l’Azerbaïdjan et de la France n’a pas permis de mobiliser l’opinion publique.

Et pourtant défendre l’Arménie qui plus que jamais doit craindre une nouvelle offensive azérie sur ses terres, c’est nous défendre nous-mêmes. C’est défendre notre civilisation judéo-chrétienne dans un moment où elle est particulièrement une cible partout dans le monde. Je reste plus que jamais mobilisée pour aider l’Arménie à se défendre et à se tourner vers l’avenir.

Mon adhésion à l’association Agir pour la Paix avec les Chrétiens d’Orient m’a ainsi également paru évidente. »

Nos derniers articles