79ème anniversaire du débarquement de Provence à Théoule sur Mer

J’ai assisté, le 15 août 2023, aux cérémonies de commémoration du débarquement de Provence à Théoule sur Mer, aux côtés de son Premier Adjoint, M. Emmanuel Blanc.  Ces cérémonies mémorielles sont importantes. Je vous invite à prendre connaissance du discours que j’ai prononcé à cette occasion :

« Le 15 août 1944, à Théoule sur Mer, s’ouvrait la deuxième phase de la libération de notre pays.

Venus de Corse, d’Algérie, de Malte, d’Italie, nos courageux combattants de la France libre, plus déterminés et soudés que jamais, débarquèrent sur nos côtes, dans nos communes, après que nos alliés américains et britanniques aient sécurisé leur assaut par la mer, la terre et les airs.

A Théoule sur Mer, les éclaireurs de la force naval d’assaut ont été durement éprouvés.

Mais le soir même, ce sont des milliers de soldats, compagnons de la libération, qui foulèrent cette terre, la plupart pour la première fois.

Ces commémorations sont importantes. Elles sont bien sûr l’occasion de rendre hommage à tous ceux qui ont combattu pour que nous soyons libres aujourd’hui. Nous leur devons notre reconnaissance et un devoir de transmission.

Nous sommes tous les héritiers de cet esprit de résistance, de liberté, de courage qui les a transcendés au moment de leur assaut.

Transmettre cet élan de la résistance pour la liberté et la dignité est le plus bel hommage que nous pouvons leur adresser :

  • En restant toujours vigilants et ne jamais céder ce qu’ils ont conquis contre l’absolutisme ;
  • En transmettant fidèlement notre histoire aux jeunes générations ;
  • En portant haut l’engagement pour notre Patrie, son unité, ses valeurs républicaines ;
  • En luttant contre les nouveaux totalitarismes et tous ceux qui voudraient nous diviser, affaiblir nos valeurs, déconstruire notre histoire, dévoyer nos principes de laïcité.

Les événements que nous avons vécus ces dernières décennies, et aujourd’hui encore, nous obligent à constater que l’histoire se répète et que nous devons toujours combattre pour notre liberté, notre identité, notre civilisation et contre de nouvelles formes de totalitarisme au nom d’une religion ou au nom d’un désir de conquête territoriale.

Tous les événements récents en France ou dans le monde nous commandent de défendre nos valeurs, notre culture, notre socle républicain, l’unité et la souveraineté politique, économique et militaire de notre Nation.

Membre de la commission de la défense à l’Assemblée nationale, je m’attache à travailler à la nécessaire reconstruction d’un lien distendu entre la nation et les jeunes.

« Personne ne naît bon citoyen, bon démocrate ou bon dirigeant. Cela prend du temps et de l’éducation ». Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies avait vu juste, la citoyenneté n’est pas spontanée, elle se cultive, elle s’apprend, notamment par la transmission et elle doit s’adapter aux enjeux contemporains.

Dans une société où le bien commun a fait place à l’individualisme ou au clanisme, la cohésion nationale autour des principes de la République doit être le socle d’un nouvel élan citoyen qui permettra à notre jeunesse de renouer avec le sentiment d’appartenance à la Nation. J’ai déposé en ce sens une proposition de loi visant à créer un Parcours Citoyen Universel pour tous les élèves du collège, pendant leurs heures de cours, à la place du SNU basé sur le volontariat.

J’ai aussi le bonheur de pouvoir échanger avec l’ensemble des associations patriotiques de notre bassin de vie. Je les réunis régulièrement, et nous réfléchissons, ensemble, à des propositions pour que ces associations perdurent et pour créer des passerelles avec les jeunes. C’est un travail essentiel et je tiens à leur rendre hommage en cet instant.

Nous devons également dire aujourd’hui notre gratitude aux soldats français, actuellement en opérations extérieures, qui défendent nos positions et nos valeurs au-delà de nos frontières et avoir une pensée pour les blessés et pour ceux d’entre eux qui ne retrouveront jamais leurs familles.

Je souhaite également exprimer notre reconnaissance aux forces de l’ordre et de secours. Pompiers professionnels ou volontaires, gendarmes, policiers nationaux, sans oublier les polices municipales. Dans une période où nous constatons une crise civique, une crise de l’engament, leur dévouement est une source de fierté nationale.

Cessons d’inverser les valeurs ! Cessons d’excuser les voyous et de condamner systématiquement les forces de l’ordre !

Revenons à cette société de responsabilité et de liberté que nos soldats portaient dans leur combat et dans leur chair.

Je mobilise mon travail parlementaire en ce sens. Vous pouvez compter sur moi !!

Vive Théoule sur Mer ! Vive la France ! »

 

Nos derniers articles